Haiti heading towards reconstruction three months after the earthquake

Caritas cash for work beneficiaries offloading a food truck at a distribution in Pétionville Club, Port-au-Prince. Credit: Caritas/Mathilde Magnier

Read this entry in French

By Mathilde Magnier, Port-au-Prince

Life is starting to get back to normal in Haiti three months after a devastating earthquake in Port-au-Prince left 230,000 people dead. While the government is working on a reconstruction strategy for the country, business is springing back up.

The international community and the Haitian government have made massive efforts to help the three million disaster victims, but pressing needs remain. Reconstruction will be an immense challenge.
Caritas has been present in Haiti from the first day. Caritas is doing everything possible to meet urgent needs and create favorable conditions for the country to come back to normal.

“Today, more than ever, Caritas is helping the most vulnerable and giving special attention to the poor, the destitute and those left traumatized by the earthquake,” said Bishop Pierre Dumas, President of Caritas Haiti.
Up to today, international aid shelter distributions (tents and emergency shelter kits) have reached an estimated 80% out of 1.3 million people who lost their homes. With the rainy season coming up, shelter remains a major issue. In Port-au-Prince, 460,000 people are living in 315 makeshift camps. Seven camps are particularly threatened by flooding and their inhabitants need to be relocated.

Two alternative sites have already been found. People from the riskiest camps will be relocated there in the next days. The Pétionville Club Camp, mainly managed by Caritas, is first on the list. 7000 families living there need to be relocated urgently.

Caritas staff in Port-au-Prince, Jacmel, Léogâne and Gressier have given emergency shelter kits to almost 85,000 people. During the last weeks, almost 35,000 people in camps and in Gressier and Léogâne benefitted from kitchen kits, blankets and sheets.

Caritas has already distributed emergency food packages to almost 700,000 people, of which 550,000 in Port-au-Prince. In order to prepare Haiti’s regions to an influx of 600,000 displaced people from the capital, Caritas also distributed emergency food aid in the dioceses of Léogâne, Cayes, Hinche, Jacmel, Nippes, Gonaïves, Cap-Haitien and Fort-Liberté. 150,000 people, among them displaced people and their host families, received aid in this way. Following to United Nations estimations, more than four million people have received food aid since the earthquake.

The earthquake has had serious consequences on the sanitary situation. In the camps, conditions are particularly alarming. To meet urgent needs and control the risk of epidemics, Caritas provides clean water at five temporary installations in the capital and works on sanitary structures. Latrines, septic tanks, hand washing stations, showers and water points have been set up in the camps, as well as in Jacmel and Gressier. These efforts have benefitted more than 45,000 people. Up to today, almost 10,000 hygiene kits have also been distributed to 47,000 people in the dioceses of Port-au-Prince, Jacmel, Hinche, Jérémie, Les Cayes and Gonaïves.

Although treatment needs for serious injuries have gone down, the health sector remains a priority. Every day, Caritas receives almost 300 patients in Port-au-Prince’s different hospitals. During the last three months, Caritas has offered about 48,000 medical consults. Health measures are also provided in Léogâne, Petit-Goâve, Jacmel and Les Cayes. Throughout the country, Caritas is distributing medicine.
Domestic slavery, the adoption market and sexual exploitation…

Child protection was already a critical issue in Haiti before 12 January. The earthquake has put the youngest ones even more at risk. Following to UNICEF, more than one million children have directly been affected by the disaster. During the last weeks, Caritas has set up counselling centres for children living in camps. Caritas has also started a family reunion program for children who have been separated from their families. Special support is also given to several orphanages and schools.

For Haiti’s reconstruction, it is now essential to restart the Haitian economy by creating favourable conditions and helping people find paid jobs. Thanks to its “Cash for work” programs, almost 2,000 local people were employed by Caritas until today. They are doing cleaning work, clearing the rubble and supporting the emergency distributions.

In this context, Caritas is also developing food security programs. Caritas helps local small farmers take up work again. Around 20 seed distributions were carried out, mainly in the South of the island. They have benefitted more than 5,000 farmers.

“Thanks to its continual presence in the field, Caritas was able to go much further into remote areas than most organizations. It was able to help affected people where they are. That’s where the strength of Caritas lies. That is how we make a difference,” said Bishop Dumas.



Trois mois après le tremblement de terre, Haïti marche vers la reconstruction
Par Mathilde Magnier, Port-au-Prince

Trois mois après le séisme qui a dévasté Port-au-Prince, faisant plus de 230 000 morts, la vie reprend lentement en Haïti. Alors que le gouvernement tente de mettre en place une stratégie de rehabilitation pour le pays, les activités redémarrent peu à peu. Mais en dépit des efforts gigantesques déployés par la communauté internationale et le gouvernement haïtien pour secourir les 3 millions de sinistrés du tremblement de terre, les besoins restent imminents et les défis de la reconstruction s’annoncent immenses.

Engagé depuis le premier jour sur le terrain, Caritas met tout en oeuvre pour parer à l’urgence première et recréer les conditions nécessaires à la reprise du pays.

“Aujourd’hui plus que jamais, Caritas est au chevet des plus vulnérables et apporte une attention toute particulière aux plus pauvres et aux plus démunis, les traumatisés du tremblement de terre”, explique Monseigneur Dumas, le président de Caritas Haïti.

A l’heure actuelle, on estime que les distributions d’abris (tentes et kits d’abris d’urgence) ont atteint 80% des 1,3 millions des personnes affectées par le tremblement de terre, même si la question de l’hébergement des sinistrés reste essentielle à l’approche de la saison des pluies. A Port-au-Prince, où 460 000 personnes sont déplacées dans 315 campements spontanés, 7 sites prioritaires, particulièrement exposés aux risques d’inondations et nécessitant une relocalisation, ont été identifiés. Deux sites alternatifs ont été d’ores et déjà trouvés et permettront le déplacement des habitants des campements les plus exposés, dans les jours à venir. Pétionville Club, camp géré partiellement pas Caritas, est le premier sur la liste avec 7000 familles devant être relocalisées d’urgence.

Avec des équipes actives entre Port-au-Prince, Jacmel, Leogane et Gressier, Caritas a fourni des kits d’abris d’urgence à près de 85 000 personnes. Au cours des dernières semaines, des distributions de kits de cuisine, mais aussi de couvertures ou draps ont pu bénéficier à près de 30 000 personnes dans les camps ainsi qu’à Gressier et à Leogane.

Pour parer aux besoins les plus pressants, Caritas a déjà distribute des kits de nourriture à près de 700 000 personnes, dont plus de 550 000 autour de Port-au-Prince. En vue d’aider les régions à faire face à l’afflux de 600 000 sinistrés ayant fuit la capitale après le séisme, Caritas a également effectué des distributions dans les diocèses de Léogâne, des Cayes, Hinche, Jacmel, Nippes, Gonaïves, Cap-Haitien et Fort-Liberté, touchant près de 150 000 personnes, populations déplacées et familles hôtes inclus. On estime à plus de 4 millions le nombre de personnes touchées par l’aide alimentaire globale, selon l’ONU.

Le tremblement de terre a eu de graves conséquences sur la situation sanitaire du pays. Dans les camps,  conditions de vie dans les camps sont particulièrement alarmantes. Pour répondre à l’urgence et juguler les risques d’épidémies, Caritas fournit de l’eau dans cinq installations temporaires de la capitale, et prend en compte les besoins d’assainissement. Des latrines, fosses septiques, stations de lavage de mains, espaces de bain et sources d’eau ont été mis en place dans ces camps, ainsi qu’à Jacmel et à Gressier. Ces efforts ont bénéficié à plus de 45 000 personnes. A l’heure actuelle, près de 10 000 kits d’hygiène ont également été distribués à 47 000 personnes dans les diocèses de Port-au-Prince, Jacmel, Hinche, Jérémie, Les Cayes et Gonaïves.

Malgré le déclin progressif des besoins de traitements pour blessures graves, le secteur de la santé reste une priorité. Avec près de 300 patients reçus quotidiennement dans les différents hôpitaux de Port-au-Prince, Caritas a réalisé 48 000 consultations environ au cours des trois derniers mois. Des actions sont également menées à Léogâne, Petit-Goâve, Jacmel et Les Cayes. Des distributions de médicaments continuent d’être effectuées dans le pays.

Esclavage domestique, marché de l’adoption ou exploitation sexuelle…

la question de la protection de l’enfance était déjà critique en Haïti avant le 12 janvier. Le séisme a davantage fragilisé la situation et les conditions de vie des plus jeunes. Selon l’Unicef, plus d’un million d’enfants ont été directement affectés par la catastrophe. Au cours des dernières semaines, Caritas a mis en place des centres de soutien psycho-social pour les enfants des camps et travaille sur des programmes de regroupement familial pour les enfants séparés de leurs familles ou non accompagnés. Un soutien a également été apporté à nombre d’orphelinats et d’écoles du pays.

A l’heure de la reconstruction, réunir les conditions pour permettre à l’économie haïtienne de redémarrer est essentiel, trouver des employs rémunérés à la population est une priorité. Grâce à ses activités de « Cash for Work », centrées entre autre sur le nettoyage et le déblayage des décombres ou la préparation et l’encadrement de distributions, Caritas a fait travailler près de 2000 personnes jusqu’à aujourd’hui.

Dans ce contexte, Caritas développe également des programmes de sécurité alimentaire et aide les petits agriculteurs à reprendre leurs activités dans les régions. Près d’une vingtaine de distributions de semences ont été effectuées, essentiellement dans le sud de l’île, bénéficiant à plus de 5000 agriculteurs.

“Grâce à sa présence continuelle sur le terrain, Caritas a pu aller beaucoup plus loin que bien des organisations, toucher les sinistrés là où ils étaient, jusque dans les régions les plus reculées du pays. C’est la force de Caritas, c’est comme cela que nous faisons et continueront à faire la différence”, conclut Monseigneur Dumas.

1 Comment

Filed under Conflicts and Disasters, Emergencies, Emergencies in Haiti, Français, Haiti, Latin America

One response to “Haiti heading towards reconstruction three months after the earthquake

  1. Petit-Goâve, le 09/ 11/ 2012

    Aux : Directeur de la CARITAS
    En ses bureaux
    Objet : Motivation
    Cher Directeur,

    Par la présente, j’ai l’honneur de vous exprimer mes vifs compliments pour le bon travail que vous réalisez en Haiti en tant que Directeur de cette institution.
    Sur ce, je profite de l’occasion pour vous dire que j’aimerais travailler dans votre institution. J’ai l’esprit d’équipe dans toutes mes activités, je suis un jeune très laborieux, pieux et respectueux. Auriez-vous l’amabilité de m’aider à concrétiser ce rêve que j’ai tant nourri ? Toutefois, je suis disposé et disponible pour tout entretien dont vous en jugez nécessaire.
    Espérant que ma demande retiendra votre attention, je vous prie cher Directeur de recevoir mes remerciements anticipés.

    _____________________________________________
    Vital Guy : Technicien Agricole, Entrepreneur Agricole
    Tels : 509 3736 1961| 3221 6260

    REFERENCE :
     Curé de la Paroisse Ste Thérèse de Pétion-Ville Rév. Père Attilus B. DESCA
    Tel : (509) 3896 8539

     Vital Fritz, Tels (509) 3714 3033 /3221 6088

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s