Coopérer entre communautés religieuses et multiplier les actions concrètes

Le père Salvador Urteaga Gutiérrez, consultant pour l’aide d’urgence chez Caritas Mexique, a partagé son expérience sur le changement climatique au Mexique lors de l’événement « Les organisations religieuses s’engagent en faveur de la justice climatique », organisé par Caritas Internationalis, ACT Alliance et le Conseil mondial des Eglises en marge du sommet de Cancun.

« Au Mexique, nous subissons de plus en plus de catastrophes naturelles en raison du changement climatique. Toute la côte atlantique du pays est à risque d’ouragans. La région de Tabasco a été frappée par de fortes inondations il y a deux ans. Un million de personnes risquaient d’être déplacées. Et l’état de Veracruz ainsi que trois autres états au nord-est du pays ont été ravagés par des ouragans.

Les catastrophes naturelles se multiplient et s’intensifient parce que nous ne prenons pas soin de notre terre comme nous devrions le faire. La corruption, l’impunité et la pauvreté jouent également un rôle, si vous pouvez construire votre maison dans des zones à risque où détruire la nature sans risque de poursuites par exemple.

Ce sont les plus pauvres, les paysans et les communautés indigènes, qui souffrent le plus des conséquences du changement climatique. Vivre dans un endroit à risque, c’est comme si vous aviez une épée de Damoclès au-dessus de la tête en permanence. Personne ne peut prédire où exactement et à quel moment la prochaine catastrophe aura lieu.

Caritas Mexique aide les communautés à réduire les risques et à s’adapter aux conséquences du changement climatique, les sécheresses multipliées ou les précipitations irrégulières par exemple. Nous organisons des réunions dans les communautés, les aidons à mettre en place des stratégies d’intervention en cas de catastrophe et encourageons les habitants à s’organiser entre eux.

Le débat d’aujourd’hui, qui a réuni des intervenants de différentes religions, nous aura permis de prendre connaissance des initiatives d’autres communautés religieuses et de partager nos expériences. Je pense que la réflexion théologique sur le changement climatique doit être développée et que nous devons davantage coopérer entre communautés religieuses. Et cela ne doit pas se limiter à des discussions théoriques mais avant tout se traduire par des actions concrètes. »

Leave a comment

Filed under Advocacy, Development, Français, High-Level Meetings and Events, Latin America, Mexico

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s