Mali gets worse says Church

A refugee from Mali now in Niger. Most of the refugees are living in the open air, in makeshift shelters made of blankets stretched over sticks. Photo by Jean-Philippe Debus/CRS

Fears are growing over the humanitarian situation in northern Mali. Some 268,000 people have now fled northern areas seized last month by Tuareg rebels and Islamists.

“The humanitarian situation in northern Mali is worsening day by day,” said Fr. Edmond Dembele, Secretary of the Episcopal Conference of Mali. “Food and medicine are increasingly rare, because grocery stores, hospitals and health centres were ransacked by the rebels.”

Rebels have declared an independent state across a huge swathe land, roughly the same size as France.

“We try to establish humanitarian corridors, but in the absence of an agreement with the rebel movements, for the moment nothing has been done,” said Fr. Dembele. “The population in the north of Mali continue to flee to neighbouring countries or in the south of the country.”

Mali is among the countries of the Sahel belt in West Africa experiencing a food crisis. Caritas is responding to the needs of the people in the country where they can get access, as well as to the refugees who have fled the fighting to neighbouring countries like Niger.

“The Catholic Church has offered its facility to accommodate the refugees who arrive in Bamako and collaborates with the Protestant community to help 250 Protestant Christian refugees who have arrived in the capital,” said Fr. Dembele.

“In particular, the Archbishop of Bamako, Mgr. Jean Zerbo, through Caritas has offered rice and other basic necessities. In other areas the refugees are still more numerous. But it is hard help all of them because there is no coordination of efforts at the state level,” he said.

A transitional government is in place in Bamako flowing a coup by army figures last month.

The Bishops of Mali said in a statement this week, “We urge the political class and civil society to put the interests of the country above all. This is simply to save Mali and not the interests of a party or group.”

Sources: Fides, OCHA

1 Comment

Filed under Africa, Conflicts and Disasters, Emergencies, Emergencies in the Sahel, Mali, Refugees

One response to “Mali gets worse says Church

  1. songo ilanga claude

    EXP : Claude Songo Ilanga
    E-mail :claude_songo@yahoo.fr
    Tél :00223 : 72 08 73 18
    :00223 : 77 97 12 44
    :00223 : 65 33 38 75

    OBJET/Contribution au débat :Défense des droits des citoyens (CRL)

    THEME :Le concept des migrations et des réfugies dans le monde et ses conséquences

    1.INTRODUCTION
    Le phénomène des migration avec son lot des demandeurs d’asiles est considérablement développé c’est dernières années en Afrique subsaharienne, d’un pays a l’autre tout comme d’un continent a un autre continent son considérablement dégradé, jetant sur des chemin des difficultés des population extrêmement mobiles composé des hommes ,des femmes des enfants ,de toute age a leurs risque et peril.

    Des raisons divers sont a l’origines des ces mouvement migratoires pour tenter de trouvé un avenir meilleur dont les conditions de vie plus serein que dans leur pays d’origine.

    Des migrant considérer comme des réfugiés ,fuyant la persécutions ,torture ,échappe a la mort ,guerre ,conflit ethnique ou autres raison politique cherche la protection dans un pays tiers, tous empreinte le même chemin migratoire au risque de leur vie avec toute la famille court ces risques au mépris de leur vie.

    En l’an 2000 EN ALGERIE 100familledes ressortissant subsaharienne précisément des congolais ont été arrêtées et expulsés au désert sans aucune investigation puisse être mené ,bien que le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(UNHCR) soit opposé a cette situation qui a été qualifier de l’immigration illégale sans tenir compte du déclaration universelle des droit de l’homme et aux principe des droits des réfugiés même s’il n’a pas un séjour dans les pays d’accueil.
    2. ASPECT MIGRATOIRE ET LA PROTECTION
    Depuis des année 1990 les flux migratoires dans le pays subsahariennes est accrue suite aux conflits armés, mal partie de la démocratie non prépare a engendré des phénomènes inexplicable des migrant et des réfugiés cherchant la protection pour leur sécurité et une intégrations en vue d’améliorer leurs condition des vies.
    3. CONCLUSION

    En tant que réfugiés et demandeur d’asile l’expérience vécu en Algérie enregistré au bureau des nations unies pour les réfugiés (UNHCR)en 2004
    Je suis resté pendant 5 ans sans aucune décision a notifiés ,les procédures ,les délais prévue ne pas obtempérer une famille se retrouve dans une situation des apatrides ,que beaucoup paie leur vie en échouant dans la mer méditerranée au risque de leur vie pour tenter de chercher de l’autre coté de la mer.

    Suite a cette situation des racismes ou xénophobes méprise les demandeur d’asile dans le pays tiers ,tant que ce pays sont signataires de la convention de Genève de 1951 ,et les organismes des défenses de droit des demandeurs d’asile sont incapable de défendre les acquis et la cause de ses personnes conformément au disposition régis les institutions ,telle que UNHCR ? AMNESTY INTERNATIONAL ? LIGUE DE DROIT DE L’HOMME ?, sur c’est étant des témoins qui ont vécu la situation que nous voulons assiste dans cette conférence pour témoigner et dénoncer plusieurs atteinte a l’intégrités physique et manque de la volonté des droits humain.

    Les réfugiés sont traités en même titre que les migrant ,les arrestation fréquente ,les expulsions au désert de tinzaouatine ,cela au vue et au regards des autorité compétente du UNHCR et Amnesty international quelle grave atteinte a la liberté des droits humain ???.

    Tout ceci n’est pas exhaustif ,mais pour vous faire part de ce qui nous concerne ,plus de détails dans les exposé au niveau de la conférence, en qualité des partisans de droit de l’homme pour défendre les causes réel vécue avec des preuve de flagrance de l’atteinte d’intégrités physiques.

    Moi ,Claude songo ilanga ,identifié dans un journal algérienne ,dont j’a ila copie en me traitant d’un chef de fille d’un groupe de terroriste ,aussi longtemps j’ai été expulsé vers le Mali , Dix mois âpres ,le journal déclare m’avoir arrêté et emprisonner en Algérie, constituant un groupe de réflexion pour le droit de l’homme, composante des activistes ,des avocats des étudiants nous demandons notre adhésion au conférence qui se tiendras dans le jours avenir.

    Veuillez agréer ,nos sincères clémence de demande de participé au conférence débat qui se tiendra ,nos sincères respect par l’amour de notre seigneur jésus christ ,ainsi soit il.

    POUR PART
    CLAUDE SONGO ILANGA.

    .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s